* La (vraie) vie *

Les vacances du bonheur avec de « grandes minis »

19 août 2015
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Six jours que nous sommes arrivés au Fief.
Nous avons vite repris nos marques dans ce qui est un peu notre deuxième maison, nos habitudes et surtout nous avons repris un non-rythme pour preuve c’est que nous sommes obligés de réfléchir avant de savoir quel jour nous sommes.

Faire des grasses mat’, prendre des petits dej copieux dehors, sauter dans des robes, passer au marché, ne jamais déjeuner avant 14h, se nourrir de fromages du coin/de poissons acheter au « cul du bateau »/de glaces, partir faire un tour à dos de poneys le long de la mer, attraper les clés de la cabine et filer à la plage un bouquin sous le bras, sauter dans les vagues, creuser des tunnels dans le sable, s’entrainer au hula-hoop, s’enterrer, se baigner, faire du cerf-volant, remonter tard de la plage, avoir les pieds tous blancs et la peau salée, faire trainer l’apéro et diner au soleil couchant, retourner se promener, s’endormir à pas d’heure…
Profiter!

Cette année même si on fonctionne de la même manière que les années passées, on profite vraiment différemment.
Les minis ont tellement grandi! Plus de bébé à la maison ou sur la plage.
Déjà avant elles étaient super autonomes et faisaient plein de choses mais là…

Je vois encore plus que les 15 jours qu’elles ont passé au Fief avec mes parents en Juillet leur ont fait un bien fou.
Que c’est bon de les observer, être fières de leur autonomie, pleines de confiance en elles et super heureuses!
Avoir la table du petit dej dressée par mes minis quand on se lève,  les voir se lancer dans l’eau, nager juste avec leurs brassards, se balader le long de la mer, jouer avec les vagues, construire des châteaux pendant des heures, partir seules sur le sable mouillé, guider leurs poneys sans qu’on les tienne…

En fait (je crois qu’en plus du fait qu’elles ont maintenant bientôt 3 ans et demi et 4 ans et demi)  le fait de ne pas se presser, de ne pas se stresser, de se laisser vivre et surtout de les laisser vivre; ça les pousse vers cette autonomie à la limite de l’insolence…
A cet âge là, tout est plus simple quand il n’y a pas de « dépêche toi! ».
Ce sont de vraies vacances bohèmes avec des grandes minis qui prennent leur temps pleines de confiance en elles, hyper heureuses, pleines de vie, fières d’elles, et qui, pour autant, n’oublient pas de nous faire des câlins et des bisous comme de gros bébés!
Bref je crois que c’est simple mais c’est le bonheur…
Pourvu que ça dure!

Et surtout ne me parlez pas de la rentrée!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je vous embrasse et vous souhaite une douce journée!

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply Ana 19 août 2015 at 9 h 24 min

    Ces photos!
    Elles ont l’air si heureuses! Profitez bien de vos vacances, ça tire vers l’insolence tout ce bonheur!

  • Reply Lucky Sophie 19 août 2015 at 11 h 58 min

    Ah c’est clair que sans « dépêche-toi » la vie est plus douce ! Belles vacances à vous !

  • Reply Emmanuelle 19 août 2015 at 20 h 48 min

    Que la mer est belle en Normandie! Vive les vacances sans contraintes! Profitez bien, et l’an prochain, ce sera tout aussi chouette : les petits 3e sont incroyablement cool et faciles à vivre!

  • Reply Isabelle de Guinzan 19 août 2015 at 21 h 14 min

    Ah oui c’est génial :) Profitez-en bien !

  • Reply Géraldine 20 août 2015 at 10 h 36 min

    Profitez-en bien !!!
    Pas de « dépêche-toi », je crois que je n’ai jamais fait alors qu’effectivement c’est ça les vacances.

  • Reply Patricia 20 août 2015 at 15 h 50 min

    Profitez ! C’est top de pouvoir lire quelques chapitres du fameux bouquin pour la plage pendant qu’elles s’amusent ;)
    J’adore la photo d’Olympe qui creuse !

  • Leave a Reply