* La (vraie) vie *

Mon Emilie

21 mai 2015
E&A - copie

On s’est connu en première année de maternelle, à 3 ans tout juste.
Je crois qu’on a eu le coup de foudre l’une pour l’autre dès le début.
Les inséparables.

Je me souviens qu’en dernière année de maternelle quand nous avons eu la varicelle (en même temps), nous nous téléphonions déjà pour papoter et chanter « trois petits chats ». A 5 ans.
On allait chez l’une ou chez l’autre le mercredi après midi, on passait des week-end et les vacances ensembles.
On a rigolé comme des gourdasses pour des histoires de lunettes neuves nettoyées au Scotch Brit, on a pris nos bains ensemble jusqu’à nos 20 ans, on s’est réfugié l’une chez l’autre lors de nos premiers chagrins d’amour, on a fait des kilomètres dans le forum des Halles, on a pris un nombre de goûters hyper-caloriques inimaginables, on a pleuré dans les bras l’une de l’autre la perte d’être cher, on a béni l’arrivée des communications téléphoniques illimitées, on était témoin à nos mariages, on s’est téléphoné depuis la salle d’accouchement…
On a toujours été là l’une pour l’autre au quotidien, pour les  occasions exceptionnelles, bons et mauvais moments compris.

On pourrait écrire une encyclopédie en 30 volumes avec tous les souvenirs qu’on a.

Nous sommes des soeurs de coeur.

Elle la blonde, moi la brune.
Nous sommes des opposées en tout point côté caractère, ce qui créé une équipe de choc, un complément idéal.

Aujourd’hui encore on a beau avoir 33 ans, des maris, des enfants et vivre à 350km l’une de l’autre, il n’y a pas une semaine sans nouvelle.
On est incapable de passer moins d’une heure au téléphone (au grand damn de nos maris) et surtout lorsqu’on se voit on a de nouveau 8 ans.

Malheureusement ça n’est pas aussi souvent qu’on le voudrait mais quand ça arrive c’est la fête et en même temps c’est comme si on s’était quitté la veille.
C’est une relation vraiment particulière.
Elle est mon amie, ma complice, ma BFF, ma soeur…

emilie&astrid

Il y a 15 jours, elle a débarqué à la maison avec toute sa petite famille.
Comme d’habitude ce fut superbe même si bien trop court.

A un moment, je me suis arrêtée pour les observer: Emilie, son mari, le mien et nos 4 enfants…
Les voir là, tous réunis, complices.
Soudainement, le temps d’une minute, j’ai été submergée d’une sensation particulière. Je n’avais plus 8 ans mais bien 33.
Me dire qu’on s’est connu à l’âge de nos plus jeunes enfants.
Réaliser qu’on a de la chance que nos maris et nos enfants s’entendent super bien.
Prendre conscience qu’on a parcouru un sacré chemin depuis ce mois de septembre 1984 où nous nous sommes rencontrées.
Espérer que nous aurons encore de longues années côte à côte.
Et surtout prier pour que mes enfants rencontrent « leur Emilie ».

Je vous souhaite un beau week-end! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

17 Comments

  • Reply Melielavaroise 21 mai 2015 at 21 h 02 min

    Quel beau récit ! J’ai la chance d’avoir moi aussi mon « Émilie » et malgré la distance, nos vies, un seul regard et on se comprend …..
    On s’est connu en 6e et ma fille qui est rentrée au collège cette année cherche sa « laetitia » …..
    Amélie

    • Reply Astrid 26 mai 2015 at 13 h 28 min

      Merci pour ce partage!

  • Reply Emilie 21 mai 2015 at 22 h 26 min

    Tu as tout dit comme dans la vraie vie…
    Je n’ai pas de soeur et en même temps toi et moi on a choisi de ne pas de quitter c’est presque mieux que d’avoir des liens de sang.
    Bon j’ai quand même eu besoin d’un mouchoir hein…
    Allez bisous mon Astrid!

    • Reply Emilie 21 mai 2015 at 22 h 27 min

      Tu as tout dit comme dans la vraie vie…
      Je n’ai pas de soeur et en même temps toi et moi on a choisi de ne pas se quitter je crois que c’est mieux que d’avoir des liens de sang.
      Bon j’ai quand même eu besoin d’un mouchoir hein…
      Allez bisous mon Astrid!

    • Reply Astrid 26 mai 2015 at 13 h 29 min

      rho bah alors!
      Bisous Mimie!

  • Reply Carole 22 mai 2015 at 6 h 31 min

    Quel joli post et jolie histoire! Rassure-toi, peut-être que tes enfants ne recontreront pas leur Emilie. Ce n’est pas grave. Je n’en ai pas et ça me va bien finalement!

    • Reply Astrid 26 mai 2015 at 13 h 31 min

      Merci!
      oui on peut vivre sans jesais bien mais quelle chance de l’avoir!

  • Reply Ploum 22 mai 2015 at 9 h 03 min

    Joli billet, j’ai connu mon « Emilie » à 31 ans en accompagnant ma fille en première année de maternelle….. il y a maintenant 33 ans et à présent malgré la distance nous restons très proches !! Merci pour le partage et belle journée

    • Reply Astrid 26 mai 2015 at 13 h 31 min

      Oh merci pour ce partage!

  • Reply Alicia 22 mai 2015 at 9 h 10 min

    Quel bel article, quelle belle amitié…
    Mon « Emilie », il a fallu que j’attende mes 20 ans pour la rencontrer !

    • Reply Astrid 26 mai 2015 at 13 h 31 min

      Merci Alicia!

  • Reply danslapeaudunefille 22 mai 2015 at 12 h 21 min

    Quel joli billet sur ton amitié avec Emilie ! Ma BFF c’est ma Irène et je l’ai connu en CM2

    • Reply Astrid 26 mai 2015 at 13 h 32 min

      Merci Céline!
      AH oui tu l’as connu jeune aussi! ;-)

  • Reply Banoffee 22 mai 2015 at 15 h 37 min

    Une bien belle déclaration :)

    • Reply Astrid 26 mai 2015 at 13 h 32 min

      Merci!

  • Reply Une ribambelle 23 mai 2015 at 9 h 51 min

    Bel hommage à Emilie :-)
    Mais vous avez toujours été dans les mêmes classes ?

    • Reply Astrid 26 mai 2015 at 13 h 33 min

      Merci!
      Et non! Nous avons été dans lamême classe jusqu’en CE1. Et à partir de la 6ème nous n’étions plus dans les mêmes établissements!

    Leave a Reply