* La (vraie) vie *

Souvenir de fête nationale

16 juillet 2012

Ceci ne vous aura pas échappé, samedi c’était le 14 juillet, jour de fête nationale… 
On n’est pas très « fêtons la prise de la Bastille » dans la famille…
Pour vous dire, lors du bicentenaire de la révolution, tous les enfants qui défilaient sur la digue du Fief étaient habillés en révolutionnaire, en bleu/blanc/rouge des pieds à la tête et chantaient la marseillaise… 
Une seule petite se faisait remarquer, toute de liberty vêtue et ne connaissant pas l’hymne nationale (ça a changé depuis, je vous rassure!)…
C’était moi…
Habillée en Charlotte Corday, je détonnais…

1989lareinedeliode

Pourtant, samedi dernier, en me levant, j’ai regardé avec ma fille aînée, les avions qui passaient juste au dessus de chez moi, et j’ai pensé, comme chaque année, à mon père… 

Oui, j’ai pensé à mon père devant la télévision au Fief, regardant et commentant le défilé… 
Quand j’étais plus jeune, les mois de Juillet, je les passais au Fief avec mes parents, et le 14 juillet et son défilé, c’était le rituel immuable… 

Le Fief

Je me souviens des réveils en fanfare (c’est le cas de le dire) quand il augmentait le son de la télé afin de nous réveiller. 
Je me souviens des petit-déjeuners qui s’en suivaient, moi pestant, tout en écoutant le sempiternel descriptif de chaque corps de l’armée.
Je me souviens des récits concernant chaque avions qui passaient et de chaque mot sur les différents corps.
Je me souviens de l’admiration que je ressentais envers ces hommes et ces femmes, malgré mon air détaché. 
Je me souviens que c’est un 14 juillet, lors de ce défilé, que je me suis dis « un jour j’aimerai intégrer Saint Cyr ».

Samedi dernier, j’ai imaginé mon père au Fief devant cette parade militaire.
Je me demande s’il a commenté de la même manière cette année, et si mes nièces étaient aussi réceptives que moi à leur âge. 
J’aurais tellement aimé qu’on soit là bas, Isadora avec son « Apé ». Elle n’aurait pas suivi grand chose mais je suis certaine qu’elle aurait dansé et chanté comme une folle devant le petit écran.

Bref, un 14 juillet de plus où j’avais le coeur gros de ne pas être au Fief…

Et vous, le 14 Juillet, une tradition? des souvenirs?

Demain, un gâteau haut en couleurs…

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

9 Comments

  • Reply Alice 16 juin 2011 at 14 h 53 min

    Elle est adorable cette petite I. !!
    Les jumeaux-voisins ce sont des garçons ?

  • Reply Melle Mam 16 juillet 2012 at 8 h 06 min

    Je me souviens du 14 Juillet, comme la balade des lampions, faite à la tombée de la nuit, avec ma Mamie. Chaque année elle m’emmenait, puis nous retrouvions mes parents au bord de la rivière pour le feu d’artifice. Petite je voulais toujours aller au bal mais j’étais trop petite. Adolescente je continuais la promenade avec Mamie, puis c’est les copains que je rejoignais pour le Feu puis pour le Bal. Merci pour m’avoir rappelé à mes bons souvenirs…

  • Reply Lystig 16 juillet 2012 at 10 h 42 min

    la PAF… en direct, chaque année.

    et toujours, devant la télé.

    une année, à l’étranger, on a regardé une chaîne française pour voir une amie qui défilait pour la dernière fois et les garçons, bébés, lui faisaient coucou à travers le poste.

    cette année, défilé, comme d’habitude devant la télé (dès potron-minet !)

    ici aussi, pas trop fête de la fédération ! mais défilé militaire, oui !

  • Reply carole 16 juillet 2012 at 11 h 44 min

    Ici c’est pareil. On regarde le défilé et on ne s’en lasse pas! Notre moment favori… La patrouille de France!

  • Reply victoire4 16 juillet 2012 at 13 h 44 min

    Ici on adore!! Ceci dit ti’mari a été militaire…

    Je me souviens des feux d’artifices, celui de la tour Eiffel et cette année celui de Nîmes.

    Les yeux de nos enfants émerveillés…

    Et puis n°2 qui voyant passer la patrouille de France criait  » Maman la patmouille de France!! »

  • Reply anne 16 juillet 2012 at 13 h 48 min

    Votre post un peu nostalgique m’a replongée dans mes souvenirs. Lorsque j’étais enfant, le 14 juillet était un grand jour de fête à la maison. Non pas pour commémorer la prise de la Bastille mais parce que c’est le jour de ma naissance ! J’étais en quelque sorte la reine de la fête, je recevais des cadeaux, ma mère invitait la famille, préparait mon gâteau préféré et le soir j’avais le droit de me coucher tard pour assister au feu d’artifice. Le temps passe et j’apprécie de moins en moins de me voir rappeler en fanfare que je vieillis d’une année chaque 14 juillet. Mes parents ne sont plus là et je n’ai pas de frère ni de soeur pour partager mes souvenirs. J’ai donc décidé de passer ce jour là avec mon mari et mes enfants de la manière la plus agréable mais la plus simple possible. Rien qui évoque un jour de fête mais une simple journée de détente

  • Reply Gaëlle 16 juillet 2012 at 19 h 26 min

    La fête nationale..

    dans mon enfance, je l’associais aux flonflons bleu-blanc-rouge, feux d’artifice, retraites aux flambeaux, bals du village..

    Mon souvenir le plus marquant est le bicentenaire..

    Il a été fêté en grande pompe de Janvier à Juin dans mon école. Et cette année là, la kermesse de fin d’année était sur ce thème.. Mémorable!

    Petite je ne regardais pas le défilé à la télé.. J’était bien trop jeune pour m’y intéresser.. Mon père aimait bien..

    Maintenant cette fête revêt un peu plus de symbole pour moi.. Symbole historique, symbole national..

    Traditionnellement, cette journée est rythmée par les barbecues entre amis ou en famille, et les feux d’artifice..

    Depuis une dizaine d’années j’essaie de ne pas rater le défilé à la télé..

    Il y a quelques années j’ai même eu l’honneur d’y participer.. Une grande fierté!

    Comme je l’ai écrit dans mon article d’aujourd’hui, j’ai découvert cette année à quel point cette fête ne veut plus dire grand chose..
    Avant dans les magasins il y avait toujours un rayon créé spécialement pour l’occasion, avec flonflons, petits drapeaux et décorations bleu-blanc-rouge.. Là quand j’ai voulu faire un diner sur ce thème, les employés de mon supermarché habituel m’ont regardée comme si j’étais une extra-terrestre..

    Pareil, dans mon enfance, le village où j’habitais prenait des couleurs de fête, il y avait des décos bleu-blanc-rouge, une retraire aux flambeaux, un bal du village.. Ici que nenni.. un feu d’artifice, parfois un bal des pompiers, et c’est tout.. C’est triste pour notre pays je trouve..

  • Reply Valérie 34920 16 juillet 2012 at 23 h 33 min

    Ici aussi on est devant la télé pour voir le défilé, avec les commentaires de Monsieur, mais les enfants ne sont pas de la partie!!!

    Quand on faisait du camping, à Argeles, on le ratait car il y avait le Biathlon, organisé par le CLJ, et nos 2 aînés et mon mari y participaient, encouragés par la famille et les amis, (ils ont même ramené des coupes qui dorment dans un carton au grenier!

    Il y a 30 ans(pfou! ça ne nous rajeunit pas!!!) Monsieur défilait, de nuit, et moi, j’étais à Coëtquidan, devant ma télé, avec mon ventre rond!!!

  • Reply Ribambelle 17 juillet 2012 at 19 h 21 min

    Chez nous, on ne fêtait JAMAIS le 14 juillet. On n’allait pas voir le feu d’artifices non plus. C’était un jour comme un autre et pourtant nous étions dans une ville de garnison (c’est le comble). Jeune adulte je ne faisais rien non plus (pas de bal, pas de sortie….).

    Je n’ai guère changé sauf pour les défilés. J’adore ça, tous les corps d’armées qui défilent, je trouve ça magnifique. ça fait plus de 15 ans que je les regarde et avec ma fille, comme on est sur la trajectoire des avions, ils passent bas, juste au-dessus de l’immeuble. J’aime l’ordre, l’uniforme, tout ce qui est bien rangé (en l’occurrence là je parle de ceux qui défilent ) Je devrais être la chieuse qui les regarde lors des répèt et qui leur dirais tout ce qui ne va pas. J’aurais dû être militaire en fait. Par exemple, dans un hôtel, au dos de la porte de la chambre il y a toujours un cadre avec le plan d’évacuation de l’hôtel en cas d’incendie, qui est vissé dans la porte. Bon, ben moi quand j’arrive, je passe le doigt sur le haut du cadre pour voir s’il y a de la poussière ! Ma satisfaction quand j’étais petite, c’était de cirer les chaussures de toute la famille et de les aligner par paire, bien rangées dans le placard.

    Par conséquent, hors de question que l’on nous supprime le défilé !

  • Leave a Reply