* La (vraie) vie *

Et après?…

8 janvier 2014
Et après le congé parental?

A quelques jours de l’inscription à l’école d’Olympe, plus que jamais je me demande où je vais niveau professionnel…
Avec mari, on voudrait d’autres enfants (dont je m’occuperais également à temps plein) mais pas tout de suite.
Et s’il reste de la place en PS, Olympe fera sa rentrée en septembre… Me laissant seule à la maison tous les jours…

Même si j’avoue que parfois j’en rêve, je ne me vois pas du tout être seule à la maison au quotidien alors que mari est au travail et que les minis sont à l’école.
Bref, d’ici quelques mois, il sera temps de retourner travailler (motivation ZERO!).

3 ans et demi que j’ai tout arrêté pour me consacrer à ma famille.
C’est passé bien vite pour moi mais au fond sur le marché du travail, c’est quand même long.

Curieusement, au moment où j’écris ces mots, je n’ai vraiment pas du tout envie de reprendre le chemin du travail, quelque qu’il soit…

Alors j’ai surement cette « non envie profonde » car je suis bien occupée avec mes minis, la maison, le quotidien, etc….

Je me dis qu’à un moment je tournerais surement en rond. Alors autant trouver une activité rémunérée qui me plaise…

Mais quoi?…
C’est la question qui me taraude depuis déjà quelques temps…

Je sais déjà ce dont je n’ai plus envie, c’est déjà un point positif…
Je n’ai plus envie de passer mes journées derrière un bureau à jongler entre administratif et financier pour une société.
Je n’ai pas envie non plus de passer 2 heures chaque jour dans les transports, ni de terminer à des heures indues et de ne pas voir mes minis.
En clair, comme la majorité des mamans, je veux pouvoir concilier vie de famille, travail et épanouissement personnel.

Dans mon idéal, je travaillerais de la maison la majorité du temps. Je pourrais ainsi gérer mon temps de travail comme je l’entends et puis je n’aurais pas de problème de nounou pour les sorties d’école.

Le domaine reste encore vague.
J’ai bien pensé à faire un CAP pâtisserie mais en fait je ne me vois pas en faire mon métier… J’ai pensé à un métier manuel mais je ne sais pas trop…
J’adorerais bosser dans la com’ ou retourner dans l’événementiel comme je l’ai fait un temps, mais je ne me voile pas la face, il y a de plus en plus de personnes qui souhaitent faire ça et de moins en moins de place…
Enfin dans tous les cas, il faut d’abord que je choisisse et puis que je me forme parce que j’ai beau avoir un CV bien fourni cela ne suffira pas…

Et puis est ce que je me mets en free-lance ou bien je cherche un travail de salariée?…

Je ne suis pas bien avancée et je commence un peu à stresser…
On se dit toujours qu’on a le temps mais je sais bien que la dead line va arriver bien plus vite que je ne l’imagine…

Bref, je suis un peu perdue…

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

18 Comments

  • Reply Madame Parle 8 janvier 2014 at 7 h 34 min

    et faire un bilan de compétence?

    • Reply Anne 21 janvier 2014 at 22 h 09 min

      Hello!!
      Tu sais on passe toutes par là, j’ai à peu rès ton parcours après 3 enfants en 20 mois, il faut bien se poser des questions maintenant que les jumeaux sont à l’école. Ma boîte à coulé après mon retour de congé mat et je suis tombée enceinte de la 3ème le jour de mon inscription au chômage. Du coup j’ai profité des enfants mais j’ai aussi fait un bilan de compétence car je savais qu’il y avait des choses que je ne voulais plus faire tout comme toi. ça m’a donné une direction et permis de mettre les choses à plat. Pendant un temps j’ai essayé de faire du free lance en conseil mais c’est très dur et pas vivable avec un solide carnet d’adresse alors je me suis tournée de nouveau vers un emploi salarié qui pourrai se concilier avec ma vie familiale car je suis incapable de faire garder mes enfants par une nounou le soir en rentrant : je veux les voir et m’en occuper comme toi
      Je viens de trouver par hasard un poste qui correspond à toutes mes attentes, mais il ne faut pas hésiter à tourner la page sur certaines choses. Car c’est vrai je m’en suis bien rendue compte, 3 ans c’est long dans le monde de l’entreprise et les gens vous oublie. Alors comme toi j’ai aussi pensé à passer un CAP pâtisserie, à créer une entreprise de service pour mères débordées (couture, organisation d’anniv etc…) mais sérieux, on ne vie pas avec ça….
      Le plan idéal c’était d’avoir un compromis un poste cool (pas de responsabilité trop importante ou d’objectifs financiers) avec ces horaires corrects et un salaire pas trop nul. Je ne voulais pas non plus refaire de formation ou passer des concours alors j’ai « targetté » toutes les écoles privées catho en postulant pour des poste d’assistanat : résultat j’ai réussi: c’est sûr que ce n’est pas aussi palpitant que ce que je faisait avant mais au moins il n’y a pas de pression, j’ai 4/5ème des vacances scolaires, mon salaire est moins élevé c’est sûr mais je ne risque pas de me faire virer avec un plan social comme avant. Le boulot est sympa, il y a pas mal d’administratif mais comme c’est une école ils sont avides de projets et je m’occupe du journal de l’école. Je laisse tout mes « hobbys » à la maison mais je profite à fond de mes enfants. Je sais que tu « fréquentes » un peu le milieu d’après ce que tu as dit alors, ça serait peut-être une piste?

  • Reply Lili 8 janvier 2014 at 7 h 48 min

    Pas simple effectivement.
    Et ne peux tu pas vivre de ton blog? (J’imagine que tu dois être rémunéré pour certains articles non?).
    En tout cas bon courage ça ne doit pas être une situation facile!

  • Reply Florence - Cerise sur le Berceau 8 janvier 2014 at 10 h 30 min

    Comme je te comprends. J’en suis exactement au même point de réflexion, dans deux mois mon congé parental s’arrête et je ne sais toujours pas ce que je vais faire de mes dix doigts …

  • Reply anne 8 janvier 2014 at 10 h 41 min

    oui c’est difficile et quelque soit ton choix, assume la, c’est la meilleure façon d’etre heureuse et épanouie dans la voie choisie. j’ai arrête de bosser qd j’ai eu ma 2eme, il y a 11 ans maintenant…. pas un jour je regrette ce choix ou ne m’ennuie meme avec une derniere de 6 ans ! j’ai eu comme toi un peu le vague a l’ame qq semaines avant la rentree de la derniere a l’école en me disant, que vais-je faire ? je vais m’ennuyer avec tout ce tps devant moi………. et pas du tout ! la nature est ainsi faite qu’elle comble bien les vides et quel bonheur d’être dispo le soir et les vacances scolaires et d’organiser son tps comme on l’entend meme si cela implique of course des sacrifices financiers, revers de la médaille mais… je suis heureuse comme ca et je te l’avoue, bien trop mere poule pour laisser les poussins loin de moi trop longtps !
    bonnes reflexions !!!!!!!!

  • Reply Juliette Dubois 8 janvier 2014 at 10 h 54 min

    Je suis exactement dans la même situation ou presque. Quel casse tête…. et dur de trouver la motivation quand on sait que le marché de l’emploi est saturé et que c ‘est le parcours du combattant. Pfffff bon courage à toi.

  • Reply Lucky Sophie 8 janvier 2014 at 11 h 14 min

    arf, pour être passée par là, ce n’est pas simple… courage, tu vas trouver !

  • Reply Cha 8 janvier 2014 at 11 h 54 min

    Si la question financière ne se pose pas, pourquoi ne pas vous investir dans une association ou dans votre paroisse ? Vous m’avez l’air d’avoir du talent pour réaliser plein de choses de vous 10 doigts, peut-être y a-t-il des domaines que vous voudriez tester ou vous perfectionner ? Une journée d’école ça passe vite, si vous voulez vous occuper du déjeuner de vos filles et être à l’heure à la sortie des classes, vous n’aurez pas beaucoup le temps de vous ennuyer. Et les activités stimulantes sont nombreuses : tapisser des meubler, coudre, peindre, tricoter, créer des jeux en bois… Je ne suis pas en train de faire l’apologie de la femme au foyer, moi même ça ne conviendrait pas du tout. Je suis nulle en activité manuelle (à part les gâteaux) et je ne suis pas douée pour m’insérer dans un asso ou autre groupe. Mais tout le monde n’est pas dans mon cas ! D’autre part, mon travail me plait et ma situation géographique me permet de voir mon petit plusieurs heures par jour. Bref, tout ça pour dire la vie active peut revetir de nombreuses formes. Par contre, si l’enjeu est aussi financier, ça change la donne. Bon courage pour la réflexion et la prise de décision !

  • Reply Bibiche 8 janvier 2014 at 14 h 24 min

    Pas facile en effet de se remettre dans le circuit conventionnel, avec ses affres … et ses aspects sécurisants tout de même. Il est évident que la disponibilité change quand on reprend un travail de salarié, mais freelance, bien que tentant par son statu n’est pas non plus si idéal que cela, surtout si tu n’as pas d’idée précise du domaine dans lequel te lancer … Caroline de « Pensées by Caro » avait rédigé quelques billets sur cette expérience qu’elle a faite elle même et dont il me semble elle se réjouit pleinement aujourd’hui, peut être peux tu entrer en contact avec elle pour en discuter ?
    Perso je reprends le boulot en mars et cette perspective me ruine … Parce que je sais où est ma place : à la maison !!!!

  • Reply Mme Statler 8 janvier 2014 at 14 h 38 min

    La question qu’on se pose toutes après avoir passé beaucoup de temps avec ses enfants…
    j’en suis au même point que toi : plein de questions, et zéro réponse… Enfin pour le moment j’espère
    J’ai refait mon CV, l’ai mis en ligne, j’ai vu ce qu’il vaut. J’ai passé des entretiens, ai refusé des postes parce que « pas assez » ou « trop » ou « pas ça du tout au final »
    tu peux faire un bilan de compétences, faire un tour sur le site du fongécif voir si une formation te plait

  • Reply Lystig 8 janvier 2014 at 14 h 53 min

    et pourquoi pas un CAP pâtisserie ?
    et surtout, au vu de ce que tu sais faire : pourquoi ne pas organiser des « ateliers pâtisserie » pour fêtes d’anniversaire ? tu es libre de choisir ton temps de travail en faisant quelque chose que tu aimes…

  • Reply Foxy Mama 8 janvier 2014 at 15 h 52 min

    Les mêmes questions en ce moment pour moi (dans d’autres circonstances) je commence par faire un bilan de compétence afin de faire le tri dans mes idées. Je te souhaite de trouver ton bonheur

  • Reply Mathilde 8 janvier 2014 at 15 h 55 min

    Et Yummi Wow, tombé à l’eau ?

    Bon courage, moi aussi je suis dans les mêmes questionnements, après prequ

  • Reply Mathilde 8 janvier 2014 at 15 h 55 min

    … presque 6 ans loin du monde du travail !

  • Reply Camille 9 janvier 2014 at 13 h 36 min

    Comme je me retrouve dans cet article, 2 ans tout pile aujourd’hui que j’ai arrêté de travailler à cause d’une 2nde grossesse un peu compliquée et donc par la suite avec un bébé demandant beaucoup d’attention.
    Aujourd’hui elle a 20 mois et j’ai envie, sans avoir envie, de retravailler, ne serait-ce que pour avoir une « vie sociale »…mais c’est tellement bon de pouvoir aller chercher mon aîné à l’école et ma petite à la crèche et de pouvoir m’en occuper…Et aussi envie d’un petit troiz et pouvoir m’en occuper comme les aînés.
    Bref, trop de questions, pas beaucoup de réponses mais je me rends compte que nous sommes très nombreuses à être dans le même cas. Dans un sens, ça me rassure, je me sens moins seule!
    Bon courage pour vos recherches…

  • Reply Frédérique 9 janvier 2014 at 18 h 48 min

    Tu peux encore t’accorder du temps, car même si ta miss n°2 rentre à l’école en septembre, elle n’ira que le matin, donc ton temps « libre » sera finalement très court, puisqu’il faudra aller chercher les miss à 11h30, les faire déjeuner, retourner déposer la grande pour l’aprem, retourner à la maison pour la sieste de la petite, avoir un petit répit, puis repartir chercher la grande. En plus, avec les nouveaux rythmes scolaires, il se peut que ton temps libre soit encore plus court l’aprem. Ou alors, il faut envisager la journée complète à l’école (cantine + sieste) pour avoir vraiment une plage horaire où tu puisses avoir une activité pro. Enfin, c’est toute une organisation à mettre en place. Courage ! Tu vas y arriver !

  • Reply porte plume 11 janvier 2014 at 22 h 38 min

    Le bilan de compétence c’est à faire c’est un incontournable puisque cela aide à cibler l’emploi que l’on a envie ou pour lequel on est bien « câblé »…
    Ici pas de si long congé parental mais un contrat qui arrive à l’échéance et aucune envie d’être at home avec mes petits tous scolarisés.
    Finalement, j’ai aussi demandé à des amis proches et à la famille la liste de mes qualités et défauts, je te garantis que c’est svt révélateur et cela m’a bcp aidé à choisir ma formation (sous peu!! la rentrée des classes) et à rechercher carrément un job avant même d’avoir le diplôme et tu vois… j’ai trouvé ce dont je rêve un job au contact des gens, pas un temps plein, des mercredis free… et une motivation (les enfants bossent bien aussi!).
    Bon courage et tiens nous au courant!

  • Reply Astrid 29 janvier 2014 at 22 h 27 min

    Merci à toutes pour vos com! je me sens moins seule!!

  • Leave a Reply