* La (vraie) vie *, Beauté

Mes cheveux blancs [8 mois après]

8 février 2017
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En septembre dernier je vous racontais comment j’avais décidé de ne plus me faire les racines et de laisser vivre sauvagement mes cheveux blancs.
Vous aviez été nombreuses à réagir à cet article et encore aujourd’hui on me demande où j’en suis.

8 mois après l’arrêt des couleurs, c’est vrai ça, j’en suis où?

Déjà je peux vous dire qu’ils sont nombreux et que c’est maintenant fort visible.
Et ces cheveux blancs font parler (comme quoi il en faut peu!) :
« ahahah! vous êtes en plein travaux? vous avez de la peinture blanche dans les cheveux! », « ces fils argentés sont très jolis! », « non mais à ton âge tu pourrais quand même cacher tes cheveux blancs! »…
J’ai aussi beaucoup de questions de filles qui veulent sauter le pas.

J’avoue avoir hâte qu’ils poussent, histoire de ne plus avoir cette barre de démarcation.
Je me suis donc renseignée pour savoir s’il y avait quelque chose à faire, en clair existe t il un produit pour enlever la couleur que je mettais avant pour recouvrir ces cheveux blancs? La réponse est non!
Il existe des effaceurs de couleur mais la plupart des coiffeurs me l’ont déconseillé car cela n’est à priori ni plus ni moins qu’un décolorant (en même temps le roux ou  le blond ne me vont pas trop mal…).
En clair il faut que je sois patiente…

J’ai failli craquer plus d’une fois, c’est vrai.
La principale raison, en plus de cette « barre » nette, c’est que les cheveux blancs sont super secs, ultra durs et indisciplinables.
Je pense qu’il faut un entretien particulier et se faire des brushing ou lisser à chaque shampoing. Malheureusement pas le temps, du coup même si j’ai fait couper mes cheveux il y a quelques semaines ma chevelure n’est pas jolie-jolie.
Rajouter à cela la mine épouvantable que j’ai en ce moment…

L’ensemble: chevelure en vrac, racine poivre et sel et cernes à gogo, cela ne fait pas très soigné malgré ma coquetterie et je dois vous dire que ces derniers temps j’ai un peu de mal à me regarder dans la glace (merci en plus la déprime hivernale!).

Bref, vous l’aurez compris, je tiens bon mais ça me démange… sérieusement…

Si vous avez des conseils, n’hésitez pas…

Aller, rendez vous dans quelques mois!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je vous souhaite une belle journée!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

13 Comments

  • Reply Filli_vanilli 8 février 2017 at 9 h 26 min

    Je suis exactement dans le même cas. Mes cheveux blanc rebiquent, ils frisotent…. j’ai cette barre également et j’admets que j’ai du mal à « accepter » ce signe de vieillesse à 29 ans… comme toi la tronche fatigué et le manque de temps ne m’aide pas du tout. Alors je les attache, en vrac, et me retrouve avec des cheveux tout blanc isolé droit sur la tête ! C’est d’un ridicule… bref. Je dois aller chez le coiffeur et plus je regarde ma tignasse et moins j’ai envie de voir ces cheveux blancs…

  • Reply armelle 8 février 2017 at 9 h 31 min

    Et pourquoi ne pas essayer une coupe courte qui permettrait immédatement d’enlever la ligne de démarcation cheveux naturels-colorés?

  • Reply nathalie 8 février 2017 at 10 h 01 min

    Perso je trouve cela très dommage ; je trouve que cela te vieilli beaucoup (mais je penserai pareil sur une autre jeune femme de ton âge, hein ?)
    Comme tu dis, les cheveux blancs sont secs, indisciplinés, frisotants, bref, une tannée !
    Heureusement que je suis blonde, les mèches les engloutissent direct :)
    Autant sur une femme de 60 ans, la chevelure blanche ou poivre et sel très prononcée, je trouve ça génial, très chouette et assez classe (pour peu qu’elle prenne soin d’elle) ; autant avant, rare sont les fois où celà fait classe :( même comme tu dis, avec ta coquetterie).
    Alors oui c’est du boulot ces teintures, mais qu’est ce que ta chevelure noire t’allait bien !
    Et puis, en ce moment c’est vrai la mode est aux cheveux blancs, y’a qu’à voir toutes ces jeunes qui se font faire des teintes blanches/grises à gogo ; donc ton esprit surfe sur la vague aussi, mais dans 1 ou 2 ans, quand ce sera fini et que tu auras la tête de pénéloppe F………crois moi, t’engueuleras ton miroir de renvoyer l’image d’une mamie :)
    Belle journée, en blanc……ou pas :-*

  • Reply Ladybutterfly 8 février 2017 at 10 h 29 min

    Hello,
    Je te conseil le coiffeur biocoiff, déjà il pourront retirer tes colorations précédente avec des poudres naturel. Et en plus ils font de super colo naturel qui rendront tes cheveux blancs plus appréciable sans les effacer complètement
    Bon courage et patience

    • Reply Elise 13 février 2017 at 11 h 03 min

      Bonjour à toutes, je suis en pleine transition cheveux colorés / cheveux naturels (avec une belle mèche blanc gris). Dans quelques jours je passerai à la coupe au carré pour limiter les dégâts visuels.
      Ladybuttrefly, je serais très intéressée par ton histoire des poudres naturels qui pourraient retirer les colorations précédentes. J’ai cherché sur leur site internet sans résultat. Aurais-tu plus d’information à ce sujet ?

      Merci

  • Reply Stéphanie 8 février 2017 at 11 h 47 min

    Je salue ton courage que je n’ai pas ! A 32 ans (et j’en ai depuis mes 16/17 ans), je ne supporte et ne suis pas assez forte pour assumer les critiques et autres remarques que les gens ne se gênent pas de faire. Je te trouve très jolie et puis, tout le monde a une petite mine en hiver. Peut être qu’avec le retour du beau temps, tu te sentiras mieux ? En tout cas, bravo à toi !

  • Reply Marie-Anne Cantin 8 février 2017 at 15 h 42 min

    Bonjour Astrid

    Si je peux me permettre, les cheveux gris ne vieillissent que celles qui le veulent bien !
    Pour retrouver des cheveux doux et solides il existe en pharmacie ou magasins bio des gélules avec de l’huile de bourrache.
    En fait, j’avais utilisé comme chaque printemps des gélules solaires pour préparer ma peau au soleil même si je m’expose peu. Et j’ai constaté après, non seulement la peau mais également que ongles et cheveux étaient beaux, solides.
    Ne pas hésiter non plus à faire un masque à l’huile – ca existe tout prêt sinon l’huile d’olive va très bien ! On se tartine, soit au peigne ou pinceau soit avec les mains -qui en profitent aussi ainsi que les ongles !, serviette turban pendant une 1/2h minimum, on shampouine et ho les cheveux sont tout doux, souples, brillants !
    Et si ils sont gras, c’est encore mieux parce que du coup, ils graissent moins vite puisqu’ils sont nourris (dixit mon coiffeur)…
    Promis ça marche !
    Les cheveux gris sont plus poreux donc moins brillants. D’où l’utilité d’un shampoing spécifique . Bon courage
    Ps toujours pas testé la ludothèque du 13e ?

  • Reply Dame Tartine 8 février 2017 at 16 h 15 min

    J’étais décidée à laisser aussi le gris prendre sa place lentement sur ma longue tignasse, preuve assumée des déboires de la vie… j’ai 32 ans et toutes mes dents… le dernier coiffeur remonte à septembre, tie and die cuivré sur grandes longueurs… il est temps de décider si oui ou non, je remets ça avec les couleurs. Il s’en sont pas encore trop nombreux, ça éviterait d’avoir une grosse démarcation si je me décidais plus tard… mais à lire certainscommentaires, j’avoue être encore un peu réticente…
    mon nouveau coiffeur est visagiste, j’espère qu’il sera de bon conseil… verdict dans 10 jours !

  • Reply Isabelle 8 février 2017 at 17 h 53 min

    Eh ben moi je continue à trouver ça beaucoup plus doux!

  • Reply maminette 8 février 2017 at 21 h 37 min

    Bonsoir Astrid,

    Pour la déprime, courage… on est toutes marquées par cet hiver pourri et long… et en plus, tu as vécu ce déménagement qui plombe (j’ai pris 2 ou 3 rides à chaque fois !!!).
    Pour les cheveux blancs, tu vas trouver une solution naturelle miracle, comme toujours ! Je fais partie de celles qui pensent que cela se fait d’assumer son âge, ses maternités, ses cheveux blancs et ses ridules !!!
    Allez, profite de tes vacances, fais nous un bon tour du cadran et ça va repartir aux premiers soleils dans le jardin de ta maman !!!

  • Reply Cecile 8 février 2017 at 23 h 18 min

    J’ai arrêté les couleurs il y a 2 ans (j’avais 42). Comme toi, je suis brune de nature, et je ne supporte pas les racines. Avec le temps, le cheveu sature en couleur, donc ça durcit les traits. J’ai eu moins ce souci de démarcation grâce à des couleurs douces. Si tu demandais une patine à ton coiffeur pour atténuer la ligne?
    Et non, ça ne te vieillit pas. Ça adoucit et est 100 fois plus naturel. Comme toi, je fais attention à mon maquillage, les bons accessoires … et je n’ai eu que des compliments et encouragements. Les autres n’ont rien osé me dire : j’assume à 200% (et l’Hom aime aussi) .
    Et personne ne se trouve au top en ce moment, tu sais…. courage ! Tiens le coup ! C’est si joli et doux ces cheveux d’argent

  • Reply clairette 10 février 2017 at 20 h 25 min

    la solution que j’ai trouvé pour éviter la démarcation, est de tout couper. Ma fille de 4 ans ne m’a pas reconnu et mon mari préférait les cheveux longs…. Mais je ne regrette absolument pas car l’entretien est très facilité, et je gagne un temps fou le matin. Par contre, je prends des gélules pour avoir de plus beaux cheveux (mais comme tous les hivers) et de beaux ongles, et cela fonctionne bien. Je trouve que cela adoucit mon visage et suis pour ma part très satisfaite d’avoir arrêté les couleurs. Je tenterai peut-être la coloration bio

  • Reply Luna Rossa 11 février 2017 at 18 h 46 min

    Alors à 38 ans, je n’ai jamais teint mes cheveux blancs. J’ai les cheveux châtains clairs et frisouilles: mes fils de neige et d’argent commencent à bien se voir, par cheveux et parfois par mèche! J’ai la peau claire et les yeux très bleus, les cheveux blancs me vieillissent soyons clairs, mais me donnent aussi un visage très doux et apaisé grâce à mon type de carnation. Je te trouve très jolie avec ces cheveux blancs même si cela tire plus les traits, donnent un coup de moins jeune, surtout l’hiver quand on a les yeux panda, mais quel style !

  • Leave a Reply